Austin Daye coupé

Jennifer Stewart-USA TODAY Sports

Les Spurs ont annoncé samedi après-midi avoir coupé Austin Daye pour libérer une place dans le roster qui comptait 15 joueurs. Ce spot devrait être pourvu dans les heures qui viennent par JaMychal Green, une vieille connaissance de San Antonio.

Arrivé le 20 février dernier en échange de Nando De Colo, Austin Daye n’a jamais réussi à se faire une petite place dans la rotation, même s’il peut au moins se consoler avec une bague de champion NBA 2014. Il n’avait toutefois pris part à aucun match de la Finale face à Miami et n’eut droit qu’à 6 petites minutes d’un garbage time lors du Game 2 du premier tour face à Dallas en playoffs.

Arrivé sur la pointe des pieds la saison passée, il avait rapidement fait bonne impression avec notamment une performance à 22 points (8/13 aux tirs dont 6/10 à 3pts et 6 rebonds) face aux Philadelphie 76ers. Ce fut suffisant pour que Gregg Popovich et R.C. Buford décident de prolonger l’expérience cet été en activant la team option de son contrat peu onéreux (environ 1 million de dollars).

Beaucoup utilisé lors de la summer league de Las Vegas l’été dernier et lors des matchs de présaison, il n’a jamais vraiment confirmé, mais les blessures de Kawhi Leonard notamment lui ont permis de pouvoir s’exprimer sur le parquet. D’abord dans un rôle de « stretch 4 », puis exclusivement au poste 3. Il signera un premier double-double (13pts et 11rbds) face à Minnesota au mois de novembre, avant de récidiver il y a quelques jours, toujours face à ces mêmes Wolves (22pts à 8/13 et 10rbds).

Ses statistiques cumulées (4.0pts à 35% et 2.3rbds) trahissent toutefois une irrégularité chronique, sans même parler de sa défense très approximative (euphémisme). Alors que Kawhi Leonard est de retour sur le parquet et que Kyle Anderson a montré de bonnes dispositions pour le futur malgré son jeune âge, Austin Daye était voué à passer la fin de saison en costume derrière le banc.

Il ne lui sera toutefois pas facile de rebondir en NBA cette saison. A bientôt 27 ans, le fils de Darren Daye n’a jamais confirmé toutes les attentes qu’avaient suscitées son parcours NCAA en 6 saisons dans la ligue. Même si on espère qu’il saura trouver chaussure à son pied au sein de la grande ligue, ou ailleurs. Bon vent Austin.