Intersaison 2016 : On en prend d’autres et on recommence ?

gasol-durant fa 2016
Prev1 of 5Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Après une saison 2015-2016 réussie mais avec un arrière-goût d’inachevé, les Spurs se sont rapidement mis au travail pour commencer à plancher sur la physionomie de l’équipe la saison prochaine. Le marché des agents libre s’ouvre dans quelques heures à peine, et il est temps de poser les fondations d’un été qui pourrait de nouveau être charnière pour la franchise.

 

Préambule

On a connu des premières années moins réussies. Alors oui, le bilan est décevant car la saison régulière avait fait naître des espoirs un peu fous. Mais il ne faut pas oublier que les Spurs ont débuté une nouvelle histoire l’été dernier et la transformation pourrait bien être complète cette fois-ci. Tim Duncan et Manu Ginobili ne ferment aucune porte mais sont plus proches de la porte de sortie qu’autre chose et quelques retouches sont évidemment nécessaires après la sortie de route peu glorieuse contre Oklahoma City.

« Quand je vois notre équipe, ajouter un peu de vitesse et de jeunesse me paraît vraiment important. […] Quand on gagne des titres, on a plus de joueurs de notre équipe qui ont été bons que dans celle de l’adversaire. C’est un peu simpliste, mais c’est la vérité. Nous n’avions pas suffisamment de profondeur de banc, voilà pourquoi perdre les matchs serrés comme le 2 et  le 5 (contre Oklahoma City – NDLR) aura été décisif. » Comme souvent, Gregg Popovich ne s’est pas caché à l’issue de l’élimination des siens, annonçant un nouvel été mouvementé dans le Texas. Et on aime ça.

Prev1 of 5Next
Use your ← → (arrow) keys to browse